Les matériaux acoustiques pour régler vos problèmes phoniques
01/07/2020

Les matériaux acoustiques pour régler vos problèmes phoniques

 

Le bruit est une nuisance sonore que beaucoup de personnes ne peuvent pas supporter. Si le logement est mal isolé, alors il est important de mettre en place un projet d’isolation. Le choix des matériaux n’est pas à négliger ! Faisons un point là-dessus !

Faire des travaux d’isolation phonique sur un mur avec de bons matériaux acoustiques

Isoler une pièce passe tout d’abord par l’isolation des murs et des travaux insonorisation. Comme ils sont plus exposés par les bruits aériens et les bruits de proximité (voitures, travaux, cris)… il est primordial de bien les isoler. Heureusement, il existe une multitude de solutions pour pallier à ce problème et afin d’être bien au calme chez soi :

-          Vous pouvez par exemple poser un isolant en usant d’une armature métallique ;

-          Poser une cloison sur l’isolant pour faire office de paroi ;

-          Mettre un enduit à joint pour que tout tienne bien en place.

Comment bien choisir ses cloisons ?

Pour isoler ses murs, une technique d’isolation par l’intérieur sera de mise grâce à l’expert acoustique. Il y a trois options qui s’offrent à vous :

-          Les panneaux sandwich, dotés de plaques de plâtre isolant. Simples à poser, ils sont efficaces pour proposer une isolation thermique ;

-          La contre-cloison insonorisante : directement collée au mur afin de renforcer l’isolation ;

-          L’isolant sur ossature : idéale aussi bien sur les murs que les plafonds.

Il ne faudra pas non plus négliger le type de plaque de placo de la cloison. Il faut qu’il ait de bonnes propriétés isolantes comme les plaques de Fermacelle ou les plaques Placo phoniques.

Les matériaux les plus prisés pour isoler ses murs

Pour que vos murs soient bien isolés, le choix de l’isolant doit être murement réfléchi. Il faut qu’il ait d’excellentes performances en termes d’absorption du son. L’épaisseur pourra aussi dépendre du type d’isolant. On retrouvera :

-          La laine de verre : qui a une bonne capacité d’absorption. Elle n’a pas besoin d’être épaisse pour vous offrir une bonne isolation phonique et thermique.

-          La laine de roche : semblable à la laine de verre, elle assure l’isolation phonique et thermique. De plus, elle est très prisée pour diminuer les bruits d’impacts.

-          La mousse composite polyuréthane : simple à poser et légère, elle garantit une excellente isolation thermique et phonique.

-          Le liège expansé en plaques, s’adapte parfaitement à toutes les poses. Il est utilisé aussi bien sur les sols, que les murs ou les plafonds. En termes d’isolation phonique, c’est un des meilleurs matériaux.

-          L’ouate de cellulose giclée, elle, est simple à poser pour une isolation phonique et thermique.

Quid de l’isolation phonique du plafond ?

Quand on vit dans un immeuble, l’isolation phonique du plafond est non négligeable ! Avec une bonne isolation, vous n’aurez plus peur d’être dérangé par les voisins du dessus ! Pour isoler le plafond, vous devez traiter le problème au niveau du plancher même ou encore traiter le souci au niveau du plafond.

Pour amortir les bruits d’impact sur le plancher, l’option la plus économique sera de choisir un revêtement isolant au-dessus. Mais il faudra être propriétaire de la pièce du dessus. Pour ce faire, vous pouvez utiliser une moquette épaisse ou encore rajouter de la mousse sous un parquet. Dans le cas d’une multipropriété, il sera toujours possible de négocier avec ses voisins.

Comment se fait l’isolation phonique d’un plafond ?

Le professionnel utilisera généralement un faux plafond. Vous aurez le choix entre un plafond tendu ou suspendu (à pose collée ou à structure métallique). Sur une structure métallique, il est recommandé de poser une structure sur le plafond d’origine, auquel on rajoutera une cloison de placo. Vous pouvez tout à fait renforcer l’isolation en ajoutant un isolant entre le faux plafond et celui original. Le professionnel vous conseillera généralement des ossatures anti vibratiles ou de longue portée.

Dans le cas de la pose de faux plafond collé, des plaques sous-plafond spécifiques seront utilisées. Les avantages ? Une utilisation simple et surtout moins coûteuse. Dépendamment des performances acoustiques que vous attendez, vous pouvez sélectionner une épaisseur et un matériau adéquat comme la mousse de polyuréthane alvéolée ou le placo phonique.

Dans tous les cas, peu importe votre choix, les plaques placophoniques sont les panneaux à utiliser. Si vous utilisez un faux plafond tendu, il est de mise de fixer une toile de PVC, sous le plafond d’origine.

L’isolation du sol

Si vous isolez bien votre sol vous ne serez pas obligé d’isoler les plafonds. Pour bien isoler le sol, des astuces toutes simples existences comme l’usage d’une moquette ou d’un tapis épais. Par contre pour les bruits aériens, une isolation sera recommandée. Vous pouvez poser un revêtement de sol flottant, poser une masse ou mettre en dessous une couche d’isolant.

Les matériaux à privilégier

Pour isoler le sol, les matériaux acoustiques qui sont à utiliser : la laine de verre et la laine de roche. Très appréciées pour leur bonne absorption acoustique. Vous pouvez aussi utiliser de la cellulose, de la fibre de liège ou de bois ou de la laine de bois.

Pour renferme l’isolant, ne pas hésiter à bien choisir un revêtement de sol en plus. Ça peut être une plaque de plâtre, une plaque de cellulose ou une plaque de gypse.

Mais comment se passe son projet d’isolation phonique ?

Avant d’effectuer des travaux, il est important de bien cerner d’où viennent les bruits. Comme cela, vous mettrez en place les solutions adaptées. Faire un diagnostic acoustique est l’étape la plus recommandée pour évaluer l’origine d’un bruit mais surtout pour déceler quels sont les travaux à faire. Vous pouvez passer par un professionnel ou compter sur l’artisan en charge des travaux pour évaluer rapidement les lieux.

Dans tous les cas, pour un litige relatif au bruit ou pour le projet d’achat ou de vente d’un bien, faire appel à un expert du diagnostic acoustique est fortement conseillé.